Taille du texte: A- A A+
 

Olivier Hoarau (PLR): Des projets "réalistes" en lieu et place du Zénith au Port

vendredi 27 DECEMBRE 2013, 14:35   Réunion
Olivier Hoarau (PLR): Des projets réalistes en lieu et place du Zénith au Port

L'année 2014 s'annonce comme celle du "changement de méthode". C'est en tout cas le souhait formulé par Olivier Hoarau, candidat du PLR au Port.


L'adjoint de Jean-Yves Langenier jusqu'à 2012 a présenté ce vendredi une ébauche de programme qu'il promet de préciser d'ici mars prochain. Ce qui ne l'empêche pas d'énumérer des projets "réalistes", loin des projets pharaoniques type Zénith "portés par un seul homme" (J-Y. Langenier, ndlr).

Le conseiller municipal d'opposition fourmille d'idées pour redynamiser une ville du Port qui, dit-il, fanfaronne en conseil municipal devant le taux exceptionnel de son activité économique, alors que dans le même temps "50% de sa population active" fréquente le Pôle Emploi. C'est "le paradoxe" portois, dit-il.

Devant cette dichotomie, comment accorder demandes et offres d'emploi dans le bassin portois? Olivier Hoarau prône la création d'une structure - dont le statut juridique reste à déterminer - qui serait en charge de faire le lien entre les compétences de ces jeunes en recherche et éventuellement des formations à dispenser avec les attentes des entreprises installées sur son sol. Un Pôle Emploi ou une mission locale bis? Olivier Hoarau y voit plutôt une structure en prise directe avec les doléances de la population, face à "l'inertie" de ces structures dédiées. L'idée est évidemment d'éviter une situation de grande tension comme celle vécue en février dernier. "Créer de l'emploi sous la pression, ça ne fonctionne pas comme ça", explique Olivier Hoarau.

Le changement de méthode justement devra "réinstaurer un climat de confiance entre l'administré et les élus". Voilà pourquoi il promet d'être disponible en tenant des permanences chaque mois dans les quartiers, "pour que les demandes soient transmises plus efficacement à l'administration".

La troisième jeunesse n'est pas oubliée

La "construction d'un nouveau projet" passe selon le jeune candidat par la "capacité à faire mieux avec nos ressources". Ce vœu pieux se traduirait par l'accomplissement de petites touches de rénovation/réhabilitation, comme ici dans les écoles, la construction de micro-crèches, la création d'une maison d'accueil pour le troisième âge, la refondation de l'association Passeport, la meilleure prévention à l'égard de la jeunesse pour endiguer le phénomène des grossesses précoces. Les séniors ne sont pas en reste avec la mise à disposition de salles de rassemblement dont la gérance serait par exemple confiée à des clubs de troisième âge. Le candidat tient à créer des lieux de rencontre, pour que le lien intergénérationnel dépasse le stade de l'intention. Toujours dans la même veine de la fracture entre générations, Olivier Hoarau estime que la réforme des rythmes scolaires devrait servir de ciment pour connecter ces deux mondes.

En guise de lieu de vie, quoi de mieux que de réhabiliter l'ancien marché couvert du centre ville, lieu d'échanges par excellence qui est resté en l'état depuis 16 ans. "C'était la vraie fierté de notre ville". Sa vocation originelle des métiers de bouches, de vente de fruits et légumes pourrait également être complétée par un versant plus touristique et artisanal. Le candidat y voit la possibilité d'un point d'ancrage évident pour les croisiéristes qui, aujourd'hui, ne s'arrêtent pas au Port.

Une salle de veillée mortuaire

Le dernier axe de campagne du candidat de "Pour La Réunion" s'attèle à diversifier le panel sportif de la ville. Cette intention passe par la "restructuration de l'OMS pour qu'il soit force de proposition", la création d'aménagements sportifs en accès libre car "tout le monde n'a pas la volonté de faire du sport en prenant une carte de licencié", dit-il. À la manière d'autres communes littorales, il promet d'engager la réflexion pour la création d'aires de baignades autres que celle d'une piscine municipale dont la rénovation tarde cruellement à venir.

Apporter des réponses au quotidien des gens, c'est enfin la promesse de création d'une salle de veillée mortuaire au Port pour ces familles qui, "en raison de logements trop petits, ne peuvent accomplir dignement les obsèques des leur". Une proposition saluée par les sympathisants du candidat qui ouvrait ce matin sa permanence de campagne rue François de Mahy. De la mandature qui s'achève, tout n'est pas à mettre à la poubelle. Le projet Ville et Port est à garder en y apportant quelques aménagements.

Taille du texte: A- A A+
 

Fil d'Actualité